Evènements passés








Salon namurois des outils pédagogiques: 4ème  édition !

Les 16 et 17 mai 2017, visitez notre site internet !

 


Attention: Nous relayons l'information concernant la formation que l'ASBL Le Répit organise. Pour vous-y inscrire, veillez télécharger le bulletin d'inscription ci-dessous et l'envoyer à l'ASBL Le Répit.


Outil "Se mettre à table" : comment lancer un projet en lien avec l’alimentation dans une école?

 

Edité par Cordes asbl, l'outil est maintenant téléchargeable sur le site de Cordes asbl (http://cordesasbl.be/outils/se-mettre-table.html).

 

 

Cet outil facilite la construction par étapes d'un projet/d’une action autour de l'alimentation à l'école en mettant autour de la table les personnes concernées : direction, enseignants, parents, infirmière, éducateur, responsable des repas, délégués d'élèves... L'apport de chacun est valorisé et des fiches focus ouvrent le regard sur les multiples facettes de l'alimentation à l'école. Les fiches "situation" aident à identifier les besoins.

 

 

 La méthode "se mettre à table" mène à décider ensemble comment améliorer l'alimentation à l'école : que ce soit  via un projet d'école, dans des classes, par des changements dans le réfectoire, dans les menus, dans l'organisation... ou par une activité rassemblant petits et grands.

 

 

Comme vous le savez, la mise en route d'un projet demande du temps. L'expérience montre combien le  soutien de la direction, la motivation, le travail collectif et l'implication des personnes concernées sont importants pour entamer ce processus.

 

 

C'est pourquoi, nous vous proposons de participer à une ou plusieurs journées "d'entraînement" avec cet outil pour vous permettre de jouer éventuellement un rôle de soutien ou d'accompagnement dans les écoles que vous côtoyez.

 

 

Les journées se dérouleront de 10h à 16 h dans nos locaux  75 av Maréchal Joffre, 1190 - Bruxelles 

(tram 3 et 4 -arrêt Albert et 15 min à pied ou tram 51-arrêt Altitude Cent et 5 minutes à pied).

Une collation sera offerte aux participants.

 

 

- le vendredi 30 septembre 2016

- le vendredi 14 octobre 2016

- le jeudi 24 novembre 2016

 

 

Inscriptions et renseignements: info@cordesasbl.be.  Pour rappel, la participation à l'atelier est GRATUITE. Pour plus d'informations concernant les ateliers et l'outil " Se mettre à table", cliquez ici

 

 

Au plaisir de vous y rencontrer,

 

Noella Winant et Rajae Roqdi et Cristine Deliens coordinatrice

Coordination Éducation & Santé - Cordes asbl

av. Maréchal Joffre, 75    1190 Bruxelles

tél/fax: 02 538 23 73

site: cordesasbl.be

 



Attention: Nous relayons l'information concernant la conférence-débat organisée par le Plan de Cohésion sociale et la Maison médicale d’Ottignies-Louvain-la-Neuve avec l’ASBL Formation Education Culture et la Faculté de politique économique et sociale de l’UCL. Pour vous-y inscrire, veillez suivre les indications reprises ci-dessous.

 

Conférence-débat : Comment réduire les inégalités et mieux répartir les revenus?

 

Vendredi 27 Janvier 2017 à 14:30
Louvain-la-Neuve (Auditoire Montesquieu 03)

 


A partir des thèses qu’il développe dans son dernier livre «Tous rentiers! Pour une autre répartition des richesses», Philippe Azkenazy, membre des Économistes atterrés, animera fin janvier une conférence-débat à Louvain-la-Neuve sur la réduction des inégalités et une meilleure répartition des richesses, en compagnie de Marie-Hélène Ska, secrétaire générale de la Confédération des Syndicats chrétiens et de Pierre Reman, économiste à la Faculté ouverte de politique économique et sociale de l’UCL.

Présentation de la conférence:


Les travaux de Philippe Askenazy apportent un nouvel éclairage sur l’accroissement des inégalités de revenus. L’économiste, directeur de recherche au CNRS, réfute les analyses largement partagées selon lesquelles, faute de qualification, un nombre croissant de travailleurs ne seraient plus «compétitifs » dans une économie marquée par la mondialisation et l’innovation permanente. En tant qu’économiste du travail, il observe que ces travailleurs dits « non qualifiés » subissent depuis plusieurs dizaines d’années une augmentation constante des exigences et des compétences requises. Dans le même temps, leurs conditions de travail se dégradent, la tâche est toujours plus dense, plus intense, ce qui accroît de fait la richesse qu’ils produisent. Mais ces compétences et cette participation ne sont reconnues ni socialement ni monétairement. Il relève d’ailleurs que très peu d’économistes s’intéressent à la productivité cachée de ce travail prétendu « improductif », souvent féminin, que leurs instruments classiques sont incapables de mesurer. Parallèlement, certaines catégories professionnelles accroissent leur capacité à capter des revenus au travers d’instruments juridiques et institutionnels plus qu’économiques, aujourd’hui tout particulièrement à travers l’extension des droits de propriétés aux biens immatériels.


La réponse habituelle aux inégalités de revenus primaires (capital et travail) consiste à corriger ce phénomène par une (re)distribution du revenu secondaire (aides et assurances sociales). Pour Philippe Askenazy, cette réponse présente deux inconvénients. Non seulement elle butte sur une difficulté notoire : dans des sociétés qui ont privilégié la voie du « tous propriétaires », tout impôt est perçu comme un frein. Mais surtout, privilégier la voie de la redistribution perpétue la reconnaissance d’une inégalité primaire « naturelle » et nous conduit à accepter une forme de violence sociale qui ravale des pans entiers de la population à la catégorie d’«assistés».


C’est pour ces raisons qu’en plus de borner les droits de propriétés, Philippe Askenazy préconise de mettre en évidence la création de richesses des pseudo « improductifs » et, du coup, revaloriser – ne serait-ce que dans les grilles salariales des conventions collectives – les emplois dits « non qualifiés ». Revaloriser le travail est un impératif pour sortir de la déflation salariale qui enferme aujourd’hui les économies dans la stagnation. Mais il s’agit de revaloriser le travail de tous, et pas seulement celui des catégories capables de le faire valoir dans les champs politique, médiatique et juridique.

 

 

Entrée gratuite, inscription obligatoire : http://limesurvey.olln.be/index.php/773522/lang-fr


Adresse : Auditoire Montesquieu 03, Place Montesquieu à Louvain-la-Neuve (à l’arrière du cinéma).
Parking à 12 min: https://goo.gl/maps/s534nDQZ3dS2


Evénement organisé par le Plan de Cohésion sociale et la Maison médicale d’Ottignies-Louvain-la-Neuve avec l’ASBL Formation Education Culture et la Faculté de politique économique et sociale de l’UCL. Infos : cdc@olln.be
Page Face Book de l’événement : https://www.facebook.com/INegalites